Dans un précédent message, je pérorais sur le fait que l'alcoolisme , fléau de nos campagnes, pouvait être nuisible à notre environnement. Comme en témoigne les cartons et autres cadavres jonchant les bermes de nos chemins vicinaux,  on constate que les accros à la "roteuse" s'en foutent comme de leur première guigne au kirsch des problèmes écologiques.

Le cliché ci-dessous, surréaliste, montre à quel point certains soulards sont prêts à défier les lois de la physique-chimie pour pourrir notre bonne vieille terre. Il est vrai que l'alcoolisme est une grave maladie, tellement grave que le responsable de ces cadavres flottants est parti rejoindre le territoire des ombres.

Pour information, un collègue haut-normand et néammoins naturaliste

DSCN2470a découvert lors d'une sortie micro-mammifères une

bouteille de vin " 5 étoiles"   (rien à voir avec le fameux Romanée Conti) qui contenait pas moins de 21 cadavres de petits mammifèrs :  18 musaraignes couronnées, 2 mulots et 1 campagnol roussâtre...

Alors amis alcooliques ! buvez équitablement , veuillez "jeter" vos cadavres de jaja dans les containers que toutes les communes mettent à disposition des habitants.